Culture en danger - Antidote
Manifestation à Montauban - photo Jean-Pierre Roussoulières
Temps de lecture : 2 minutes

L’art et la culture sont essentiels au maintien des liens sociaux, à la lutte contre l’isolement. Ce sont aussi des piliers de l’éducation, essentiels à une vie créatrice et épanouissante. Toutes les expressions de l’art et de la culture font vivre nos centres ville et les rendent attractifs. Nous ne pouvons pas nous contenter du tout numérique au risque d’être totalement lobotomisés ! 

Dire «aller au cinéma, aux concerts, admirer des expos, me manque terriblement …», c’est exprimer, au-delà d’un désir, un réel besoin, un besoin fondamental, quasi vital ! Leur absence crée un grand vide dans nos vies. 

Nous ne pouvons pas ignorer que la crise sanitaire plonge un grand nombre d’acteurs de la culture, d’intermittents du spectacle dans la précarité.  

Samedi 27 février, au cœur du marché des producteurs de Montauban, le collectif « Action culture 82 » a réuni, sous un beau soleil, acteurs et spectateurs. La joie de se rencontrer certes mais aussi la colère au cœur pour alerter l’opinion publique sur la situation dramatique du monde des arts et de la culture.

Vidéo de Jean-Pierre Roussoulières

« Nous, théâtres, compagnies, salles de concerts et de cinéma, acteurs culturels et socioculturels et artistes de Montauban et alentours, lançons des actions – rendez-vous une fois par mois pour alerter et sensibiliser le public jusqu’à la réouverture de nos lieux.
Cette initiative part d’Avignon et de la volonté de ses acteurs culturels de redresser la tête afin que les artistes puissent rencontrer des publics, que les publics puissent venir renouer avec l’émotion d’un moment de spectacle vivant. 
« Prenons dates pour dire que la Vie est plus forte que la peur, que nous peuples de France, fidèles à la Liberté qui fait le ciment de notre République, ne pouvons plus nous résoudre à comprendre un gouvernement qui a choisi la liberté de commercer des hypermarchés à la liberté de fraterniser dans des lieux de proximité. 
Acte de résistance résolu mais pas de défiance à la légalité, nous devons agir dans le respect des précautions sanitaires, mais en affirmant haut et fort que la vitalité de l’Art Vivant ne peut pas être une variable d’ajustement. Notre secteur économique a été mis à genoux et nous devons maintenant vivre des subsides d’un Etat qui joue aux mécènes de l’ancien régime. La dépendance aux indemnités ne doit pas être un motif pour se taire. Nous voulons vivre, accueillir des publics, donner de la joie, de l’émotion ou matière à réflexion, parce que c’est la vie que nous avons choisie.
UNISSONS-NOUS ! »
Communiqué du C.A.C 82 Collectif Action Culture 82, Les fées du son, Eidos Cinéma, Ecole des Arts du Cirque, La Boite à Malice, Confluences – Rencontres littéraires, Le Rio Grande, MJC de Montauban, La Brique Rouge productions, Houba, Espace Culturel VO.

Infirmière depuis 31 ans à l’hôpital public de Moissac (devenu « établissement de santé »), je suis convaincue que la préservation des services publics sur notre territoire doit être un choix politique ; que l’intérêt général doit guider tout programme, toutes actions individuelles ou collectives. La communication, les échanges nourrissent la pensée et la réflexion, nous permettent d'appréhender les enjeux de notre société, d'agir sur elle jusqu'à la réinventer. Je ne braderai pas les valeurs qui me portent pour une société où l’épanouissement de quelques-uns se fait au dépens de nombreux autres. Je suis membre du comité de rédaction d'Antidote.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.