Terrasse à Moissac
Terrasse à Moissac
Temps de lecture : 2 minutes

Notre nouveau maire n’est pas un maire comme les autres. 
Au-dessus de la mêlée, il est : « l’Élu ».

À ce titre, Il entend que la vie de sa Cité s’organise selon son Désir, qu’il communique à ses sujets par décret, d’aucuns diraient par oukase.

Ainsi L’Élu, qui se dit de droite et donc adepte de la liberté d’entreprendre, a décrété que les restaurants et autres lieux de sustentation devaient s’organiser pour être ouverts tous les jours, car il est scandaleux que Lui-même et les Touristes, ces nouveaux dieux de la cité, ne trouvent pas à se satisfaire à toute heure, selon leur bon vouloir. 

Mais comme l’Élu de tous les Moissagais ne peut l’imposer par décret municipal, il manie la menace et le chantage ; ceux qui ne se soumettront pas seront sanctionnés, leur demande d’extension saisonnière de terrasse sera examinée au mérite !

Autrement dit, l’Élu de droite « nationalise » les bars et restaus, comme en URSS. 

Ou plutôt, ces établissements sont apparemment devenus la propriété de Monsieur l’Élu.

C’est sûr, priver les bars et restaus de terrasse, c’est bon pour le tourisme…

Commerçants, restaurateurs ! Allez-vous vraiment vous laisser dicter les heures d’ouvertures de VOS entreprises privées, vous qui en assumez tous les risques ? Ce serait donc un maire (grassement rémunéré d’ailleurs) qui déciderait de vos temps de travail et de repos ! Pour qui, pourquoi, pour quels intérêts en fin de compte, et surtout de quel droit ?

Vous voudriez ouvrir à 16 h, fermer à 19 h ? Faites-le !

Désormais à Moissac, l’impensable n’est jamais loin

Vous auriez besoin de 2 jours de fermeture par semaine, faites-le ! Vous êtes libres chez vous.

Le parti de l’Élu appuie la mort des services publics mais Lui exige de vous totale disponibilité !

Désormais à Moissac, l’impensable n’est jamais loin. À peine dans la place, Notre Élu menace ces administrés, quand il n’en livre pas certains à la vindicte populaire en les désignant comme des ennemis publics (cf. La Vidéo poubelle). C’est sûr, les poubelles sont le problème N°1 de Moissac ! Mais ça occupe « le peuple ».

Bientôt l’appel à la délation généralisée, une bonne ambiance, genre « Berlin 1933 » pour « le jour d’après » !

Allez-y, donnez à ce personnage des responsabilités politiques encore plus importantes et nous verrons tous ce que veut dire « extrême » droite.

Né en 1955, j'ai grandi dans le Béarn au milieu de mes 5 frères et sœurs sur le petit revenu de mon père artisan. Je suis retraité du nucléaire, où je bossais "en 1ère ligne" et où j'ai dû combattre syndicalement l’obsession financière, les ravages du management et l'impasse de la soumission. Alors à Antidote je mêle ma voix très à gauche à d'autres voix dans une ambition commune d'éducation politique populaire. Je l'avoue, j'avais choisi une autre photo de présentation, en m'appuyant sur les dernières recherches en stratégie de communication. On me voyait tenant 2 sacs-poubelle, génial ! Je m'étais inspiré des meilleurs comme "Moissac Mag", une référence. Mais ça a déjà été fait. J'essaierai donc de mettre plein de photos de Moi dans mes articles. Il paraît que les gens aiment tellement les images qu'on peut alors écrire n'importe quoi, ils vous aiment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.