Temps de lecture : 2 minutes

Depuis deux mois, nous essayons de vous apporter notre vision du territoire de Moissac et de l’époque que nous vivons. Cette vision est modeste, contestable, parcellaire, mais elle est fidèle à nos engagements. Le premier mois, d’intense production, nous a permis de confronter nos façons de faire, d’expérimenter ce site et de comprendre notre responsabilité de “rapporteurs“ de faits aux facettes toujours multiples.

Puis nous nous sommes arrêtés pendant trois semaines. Il nous fallait souffler, analyser, critiquer ce travail qui ne doit jamais devenir une routine. Il nous fallait surtout réfléchir au caractère bénévole de notre engagement ici. Ce bénévolat, inscrit dans la charte d’Antidote, est notre faiblesse dans la mesure où nous manquons de temps et de moyens, mais c’est surtout notre force parce qu’il nous rend hermétiques aux pressions de toutes natures. On entend souvent dire qu’il n’est plus possible de s’exprimer aussi librement qu’il y a 20 ou 30 ans, et pourtant c’est ce que nous voulons faire et ce que nous faisons. Nous nous interdisons les attaques à l’intégrité des personnes, nous refusons aussi d’édulcorer notre jugement sur les actes et les paroles de ceux qui ont le pouvoir de changer nos vies.

Il est parfois difficile de s’engager à gauche quand celles et ceux qui représentent la gauche ont failli en ne laissant que les spectres des institutions auxquelles nous avons cru. Il est pourtant facile de s’engager à gauche alors qu’on constate que les idées de gauche ont gardé intact leur humanisme universel. Solidarité, partage, laïcité, éducation, pluralisme, fructification de notre planète… Il y a là les solutions aux problèmes qui semblent prêts à nous submerger.

Ces deux premiers mois nous ont permis de rédiger une charte disponible sur ce lien. Ils nous ont préparés à accueillir de nouveaux rédacteurs, et avec eux, de nouvelles idées et de nouveaux débats. Cette charte permettra à Antidote de confronter des visions différentes, parfois même opposées, dans le respect des valeurs qui rendent la vie possible, ici et ailleurs sur Terre. Pour nous proposer des textes, il suffit de lire la charte, et si on y adhère de nous écrire ici. Tout le monde peut proposer un texte, un dessin, une photo, une opinion ou juste une idée pour de futurs articles, reportages ou rencontres avec les gens d’ici.

Nous refusons de céder au défaitisme, nous rejetons le mensonge et la manipulation, nous savons que des femmes et des hommes veulent construire un avenir meilleur, modestement, discrètement, opiniâtrement. Antidote est un magazine pour le dire. 

Avec vous, si vous le souhaitez.

J'ai eu des responsabilités politiques en Tarn-et-Garonne, notamment au Parti Socialiste jusqu'en 2012, et en dirigeant la campagne électorale de TEMS à Moissac en 2020. Je suis particulièrement attaché à l'éducation populaire, je lui dois ce que je suis devenu. Ses valeurs sont parfois dévoyées, son identité est parfois usurpée, mais depuis plus d'un siècle elle est un phare moral et politique. Je suis réalisateur de documentaires et l'auteur des chroniques de Marcel Duvel sur le blog Moissac au Cœur. Je suis membre du comité de rédaction d'Antidote.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.